Arbre à palabres
Plus d’info - moins de pub

Acceptons-nous que quelques structures américaines privées : Google, Twitter, Facebook et d’autres grands médias détenus par une minorité de fortunés ajustent les proportions de ce qui doit arriver, ou non, jusqu’aux oreilles des citoyens ?

Les monothéismes intimes des guerres (vidéos)
0 vote
Article mis en ligne le 21 octobre 2017
dernière modification le 17 juin 2018
par Ni dieu ni maître
logo imprimer

Première vidéo.

Aux origines de la bible, les défaites militaires et interprétations des préceptes religieux sont intimement liées.

Depuis toujours, guerre et religion sont interdépendantes. La religion est l’école de la discipline. Ses lois, gravées dans le marbre, sont insolubles dans un débat démocratique.
Lire aussi "soldat du Christ" (extraits en pièce jointe). On y lit notamment que l’obéissance passe avant la prière.
La religion prépare les esprits dès l’enfance. On y apprend l’immobilité, les exercices communs (assis, debout, à genoux, debout, assis). Plus tard ce sera les garde à vous - repos... garde à vous - repos...

Ceux qui doutent doivent néanmoins affirmer une croyance publiquement. Accepter de s’avilir dans le mensonge est un des piliers de l’obéissance, voire du salariat. Plus tard ils chanteront les chants militaires, les hymnes nationaux et salueront les drapeaux qu’on leur dira.

Nul besoin d’être stratège militaire pour comprendre l’intérêt de la soumission des soldats à l’autorité d’un chef unique. On se souvient des difficultés de Vercingétorix à unifier les gaulois et de l’habileté des romains pour corrompre leurs chefs afin de les diviser.
A la guerre, les croyants au repos de leurs âmes dans l’au-delà obéissent au chef et déferlent en rangs serrés par vagues de vivants qui remplacent les morts.

« Genèse 22:17,18
je te bénirai et je multiplierai ta postérité, comme les étoiles du ciel et comme le sable qui est sur le bord de la mer ; et ta postérité possédera la porte de ses ennemis.… »

« Psaume 127:5
Heureux l’homme qui en a rempli son carquois ! Ils ne seront pas confus, Quand ils parleront avec des ennemis à la porte. »

Ainsi les monothéistes bannissent la contraception et valorisent la procréation. Ensuite il faut motiver les soldats qui sont habituellement des hommes, non pas parce que les femmes seraient moins valeureuses au combat, ou moins cruelles, mais parce qu’elles assurent la reproduction des générations pour les guerres suivantes.
L’infidélité des hommes n’est pas un péché capital mais les butins de la guerre : terres, biens, femmes, qui échoient aux mâles vainqueurs n’en auront que plus de prix s’ils sont transmissibles à leur lignée. Le patriarcat et l’institution du mariage doivent donc être solides.

Vidéos suivantes :

A contrario les biens communautaires entre fratries agglomérées par juxtapositions de matriarcats ne prospèrent que dans les communautés en paix et assez pauvres pour ne pas exciter la convoitise des guerriers.

En Europe, Charlemagne s’est assuré, après avoir massacré les peuples païens polythéistes avec l’assentiment du pape, que la diffusion et l’homogénéisation de l’écriture permettrait de tenir les actes de mariage et de naissance par l’institution catholique. Ainsi les biens acquis à la guerre reviennent en héritage aux enfants des pères et non plus à la fratrie, communauté fraternelle réunie autour de la mère.
Le capitalisme est ainsi institué.
Le trône de Charlemagne, le prix Charlemagne et le drapeau aux douze étoiles d’or de la dite « sainte vierge » sont toujours les symboles de l’Union Européenne.

Trône de Charlemagne un des symbole de l’Union Européenne, face civile et religieuse de l’OTAN.
Les secrets révélés de la Bible 03
Quand est né le judaïsme ? Quelles étaient les croyances des premiers Israélites ? Comment la Bible a-t-elle été écrite ? Ce documentaire confronte les investigations sur les textes religieux et les découvertes archéologiques en Terre sainte depuis la fin du XIXe siècle. Cette collaboration exceptionnelle entre chercheurs montre qu’à l’époque d’Abraham la première religion monothéiste était loin d’être une entité cohérente... La plupart des Israélites ont, par exemple, longtemps adoré des dieux païens. Par ailleurs, nombre d’entre eux pensaient que Dieu avait une épouse qui était elle-même une idole vénérée. Ce n’est qu’après la destruction de Jérusalem que les juifs, exilés à Babylone, ont commencé à concevoir l’existence d’un dieu unique et universel. Et c’est durant l’exil (entre 597 et 538 avant J.-C.) qu’ont été rédigés les cinq premiers livres de la Bible. Ces deux tragédies - la perte de Jérusalem et l’exil - ont constitué un terreau fertile sur lequel s’est développé un ensemble de croyances qui ont ensuite donné naissance au christianisme, à l’islam et à notre monde moderne.
[Haut Moyen Âge] Charlemagne - Partie 1
Première partie du documentaire sur l’empereur Franc Charlemagne.
Lien vers la partie 2 : https://www.youtube.com/watch?v=zSbVSdGVS80
http://fr.wikipedia.org/wiki/Charlemagne
[Haut Moyen Âge] Charlemagne - Partie 2
Deuxième partie du documentaire sur l’empereur Franc Charlemagne.
Lien vers la partie 3 (Fin) : https://www.youtube.com/watch?v=HeZvqYLxzqQ
http://fr.wikipedia.org/wiki/Charlemagne
[Haut Moyen Âge] Charlemagne - Partie 3 ( Fin )
Documentaire | L’empereur Franc Charlemagne | Partie 3-Fin | SD Tags : documentaire, documentaire complet,doc, full documentary, documentaire entier, document...
Documentaire | L’empereur Franc Charlemagne | Partie 2 | SD Tags : documentaire, documentaire complet,doc, full documentary, documentaire entier, documentaire...
Documentaire | L’empereur Franc Charlemagne | Partie 1 | SD Tags : documentaire, documentaire complet,doc, full documentary, documentaire entier, documentaire...
Dernière partie du documentaire sur l’empereur Franc Charlemagne.
Deuxième partie du documentaire sur l’empereur Franc Charlemagne. Lien vers la partie 3 (Fin) :
Documentaire | L’empereur Franc Charlemagne | Partie 3-Fin | SD
Documentaire | L’empereur Franc Charlemagne | Partie 3-Fin | SD

Dernière vidéo.

Enfin la guerre et ses horreurs renforcent l’appétence aux mythes religieux et autres croyances qui confortent les victimes endeuillées dans leur déni de la mort.

DAESH contre JÉSUS (enquête spéciale)
Au début de l’année 2015, le petit village égyptien d’Al-Our a été attaqué par Daesh et plusieurs de ses habitants ont été tués pour la seule raison qu’ils étaient chrétiens.
Aujourd’hui leurs familles cherchent le réconfort dans la religion et la communauté des villageois honore ses victimes en tant que martyrs. Chrétiens et musulmans pleurent la perte de leurs voisins ou proches et condamnent les meurtres. Les rescapés, quant à eux, sont partagés entre le sentiment de culpabilité, parce qu’ils ont survécu, et l’admiration pour le courage de ceux qui ont été tués. Mais malgré la peine que ressentent les villageois, ils éprouvent de la fierté pour la façon dont les martyrs ont affronté la mort.
Abonnez-vous à la chaîne YouTube de RT France : https://www.youtube.com/user/rtenfrancais
RT en français : http://francais.rt.com/
Facebook : https://www.facebook.com/RTFrance
Twitter : https://twitter.com/rtenfrancais
Google+ : https://plus.google.com/104396643367936605095/posts

En conclusion, comme on l’a vu, la guerre est à l’origine des monothéismes. Ensuite, la guerre trouve des prétextes dans les religions. Enfin la guerre rend ses victimes croyantes.

Par exemple « In God We Trust » (que l’on peut traduire par « En Dieu nous croyons » ou « Nous avons confiance / foi en Dieu ») est la devise nationale officielle des États-Unis depuis son adoption par une loi votée par le Congrès en 1956, mais la montée du sentiment religieux, qui aboutit au choix d’une telle devise, prend son origine dans le traumatisme de la Guerre de Sécession.


Téléchargements Fichier à télécharger :
  • soldat-du-christ.pdf
  • 1.1 Mo / PDF
Forum
Commenter cet article
pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs pucesquelette puce RSS

2017-2018 © Arbre à palabres - Tous droits réservés
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.0.98
Hébergeur : OVH